Chômage partiel: cinq millions de salariés désormais concernés (Pénicaud)

PARIS, 3 avril 2020 (AFP) – Le recours au chômage partiel concerne désormais cinq millions de salariés dans 473.000 entreprises, soit un quart du secteur privé, après presque trois semaines de confinement pour lutter contre le coronavirus, a annoncé vendredi soir la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

« Grâce au chômage partiel, 5 millions de salariés conservent leur emploi: 1/4 du secteur privé, 473.000 entreprises gardent leurs compétences pour rebondir », a tweeté la ministre du Travail.

En deux jours, c’est un million de salariés supplémentaires pour lesquelles les entreprises ont fait des demandes de mise en chômage partiel.

« Aux USA en 2 semaines: 10 millions de salariés licenciés. Fiers de notre modèle qui protège salariés et entreprises », ajoute-t-elle, alors que le principe du chômage partiel n’existe pas outre-atlantique.

Le gouvernement mise sur l’activité partielle pour éviter des vagues de licenciements massifs pendant la crise du Covid-19 que traverse la France.

Le salarié est alors indemnisé à hauteur de 70% du salaire brut et 84% du salaire net. Cette indemnité est désormais prise en charge intégralement par l’Etat jusqu’à une rémunération brute de 4,5 Smic.

L’employeur a toujours la possibilité de compléter l’indemnité du salarié pour que celui-ci ne subisse pas de baisse de revenu.

Selon un arrêté publié vendredi, l’entreprise pourra y recourir pendant un maximum d’un an (1.607 heures chômées) au lieu de six mois jusqu’ici.

far/lum/fmp