Compte personnel d’activité: deux nouvelles réunions de concertation avant la fin du quinquennat

PARIS, 9 février 2017 (AFP) – La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a lancé jeudi une concertation avec les partenaires sociaux sur les futures étapes du compte personnel d’activité (CPA), et prévoit deux nouvelles réunions avant la fin du quinquennat pour « faire grandir » le dispositif.

Depuis son lancement le 12 janvier, le CPA, que François Hollande a présenté comme la grande réforme sociale de son quinquennat, a fait l’objet de plus de 130.00 ouvertures de comptes, indiquent dans un communiqué Mme El Khomri et la secrétaire d’État à la Formation professionnelle, Clotilde Valter.

La concertation qu’elles ont lancée avec les syndicats et le patronat, prévue par l’article 42 de la loi travail, est destinée à enrichir le CPA, conçu comme un dispositif « en évolution ». Pour l’heure, il regroupe sur un portail unique le compte personnel de formation (CPF), le compte pénibilité et le compte engagement citoyen, avec l’objectif de rattacher les droits sociaux à la personne et non plus au statut.

Les cinq organisations syndicales représentatives (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC et CFTC) et les trois organisations patronales (Medef, CPME, U2P) ont convenu « d’approfondir les pistes évoquées au cours de deux séances de travail avant la fin du quinquennat », explique la ministre, « convaincue » d’arriver à « inscrire le CPA dans la durée et à le faire grandir ».

La première portera sur le « renforcement du CPA comme instrument de sécurisation des parcours professionnels », avec notamment la question des « freins périphériques à l’emploi tels que le logement, la mobilité et la garde d’enfants », détaille-t-elle.

La seconde sera consacrée au CPA « comme instrument du temps choisi tout au long de la vie ». A l’issue des travaux, dont les dates ne sont pas précisées, une synthèse sera présentée au CNEFOP, instance paritaire en charge de la formation professionnelle.

juc/ao/sd