Compte personnel d’activité: la CFE-CGC signe à son tour la « position commune »

PARIS, 18 février 2016 (AFP) – La CFE-CGC a signé, comme la CFDT, FO et la CFTC avant elle, la « position commune » fixant les contours du futur compte personnel d’activité (CPA), alors que le patronat réserve toujours sa propre réponse, a-t-on appris jeudi auprès du syndicat.

Selon la CFE-CGC, le texte « pose les fondations pour un futur CPA qui permettra de mieux sécuriser les parcours professionnels, mais également, à terme, de renforcer l’autonomie et la liberté de tous les actifs ».

Le syndicat des cadres prévient toutefois que ce n’est qu’une « première étape d’un très long parcours », qui passera par de nouvelles « discussions entre partenaires sociaux, dès le premier semestre », notamment pour « mettre en place des dispositifs de portabilité des droits ».

Les partenaires sociaux se sont mis d’accord le 8 février sur une « position commune » a minima, après deux mois d’âpres discussions internes côté employeurs. Le patronat a finalement présenté un dernier texte regroupant dans le CPA les comptes personnels de formation (CPF) et de prévention de la pénibilité (C3P).

Mais les trois organisations patronales – Medef, CGPME et UPA – réservent toujours leur signature. Leur réponse est attendue en fin de semaine.

Les grandes lignes du texte ont été reprises dans le projet de loi de la ministre du Travail, Myriam El Khomri, transmis au Conseil d’Etat mercredi et qui doit être présenté en conseil des ministres le 9 mars.

jah/cel/fm