Congé parental: baisse de 20% des dépenses en 2017 (commission des comptes)

PARIS, 27 septembre 2017 (AFP) – Les dépenses consacrées à la prestation versée au titre du congé parental vont diminuer de près de 20% en 2017, en raison de la baisse du nombre de bénéficiaires depuis la réforme de 2015, prévoit mercredi la Commission des comptes de la Sécurité sociale.

Le « moindre recours » constaté « depuis la réforme de 2015 s’amplifierait, la dépense consacrée à cette prestation diminuant de près de 20% en 2017, en raison de la baisse du nombre de ménages allocataires », selon une synthèse de la commission, consultée par l’AFP.

Une réforme a modifié en janvier 2015 la durée du congé parental en France dans l’objectif, selon le gouvernement, de mieux le répartir entre les deux parents puisqu’il est pris à une écrasante majorité par les femmes. Cette réforme avait été vivement critiquée par les associations familiales, pour qui elle signifiait une réduction de sa durée pour les mères.

Le congé est passé de six mois à un an pour un premier enfant, à condition que les deux parents le prennent. A partir du deuxième enfant, sa durée est restée de trois ans seulement s’il est partagé (deux ans pour un parent, un an pour l’autre).

La commission prévoit que la branche famille de la Sécurité sociale sera excédentaire en 2017, pour la première fois depuis 2007, avec un solde positif de 0,5 milliard d’euros comparé à un déficit de 1 milliard en 2016.

Ses dépenses sont stables en raison de la « très faible progression des prestations sociales », alors que ses recettes s’accroissent (+3,2%).

paj/cel/LyS