Constitution: FO condamne le projet de suppression de la référence à la Sécurité sociale

PARIS, 4 juillet 2018 (AFP) – Force ouvrière s’est opposée mercredi à la suppression de la référence à la Sécurité sociale dans le projet de réforme de la Constitution que le syndicat voit comme « une faute historique » qui « constitutionnaliserait la mort de la Sécu ».

Lors de l’examen du projet de loi constitutionnel à l’Assemblée nationale, la commission des Lois a accepté un amendement d’Olivier Véran (LREM), mentionnant non plus « les lois de financement de la Sécurité sociale » mais de la « protection » sociale. L’objectif affiché est d' »étendre le champ de la loi de financement (…) à la protection sociale ».

Dans un communiqué, FO « condamne et s’oppose à cette modification imposée, sans concertation, si lourde de sens et de conséquences ». Pour le syndicat, « cette transformation serait une faute historique, ce serait constitutionnaliser la mort de la Sécu! »

« Il s’agit à nouveau de promouvoir une +déprotection+ de tous, au bénéfice de quelques-uns », a estimé FO.

Mardi, des députés communistes, farouchement opposés à la révision constitutionnelle, se sont également alarmés de cette suppression, y voyant une confirmation de la volonté d’en finir avec « l’universalité de la protection sociale à la française ».

bow/lum/LyS