Contrôle journalier des chômeurs: « totalement ridicule » (CFE-CGC)

PARIS, 19 octobre 2017 (AFP) – François Hommeril, président de la CFE-CGC, a jugé jeudi « totalement ridicule » l’idée de son homologue du Medef, Pierre Gattaz, de mettre en place un « contrôle journalier » des chômeurs, qui « stigmatise » les privés d’emploi.

« C’est totalement ridicule. Ce n’est pas une bonne idée et en plus, une fois de plus, elle stigmatise des gens qui sont privés d’emploi », a réagi le numéro un du syndicat des cadres, interrogé par LCP.

Il a insisté sur le fait que « la fraude qui diminue les ressources de l’assurance chômage » provient « à plus de 80% » de l’employeur. « C’est une fraude aux cotisations. On peut renforcer les contrôles sur ce sujet-là et je pense que Pierre Gattaz, qui est très soucieux de l’équilibre du régime, nous suivra sur ce plan », a-t-il ironisé.

Quant au renforcement des contrôles des chômeurs, pour les « professionnels de la fraude à l’assurance chômage, vous pourrez renforcer les contrôles autant que vous voudrez, vous n’arriverez pas à les attraper parce qu’ils ont toutes les techniques pour le faire ».

« Par contre, celui qui oublie un rendez-vous, ou arrive en retard – le système aujourd’hui est extrêmement rigoureux et parfois injuste- sera pénalisé », a prévenu M. Hommeril.

Pierre Gattaz a estimé mardi qu’il fallait mieux contrôler les chômeurs dans leur recherche d’emploi, évoquant lors d’une conférence de presse un « contrôle journalier ».

Invité à repréciser ce qu’il entendait exactement par « contrôle journalier » en sortant de son entrevue à Matignon mardi soir, M. Gattaz a expliqué qu’il pouvait s’agir « d’un contrôle journalier ou hebdomadaire ». « C’est un contrôle qui est important », a-t-il dit. « Journalier, hebdomadaire, ou mensuel c’est un truc qu’il faut débattre », a-t-il ajouté.

bow/ao/kp