Coronavirus: 3.000 salariés d’Airbus mis en chômage partiel en France

PARIS, 17 avril 2020 (AFP) – Airbus a décidé vendredi de mettre en oeuvre des mesures de chômage partiel pour 3.000 salariés français de sa division d’avions commerciaux en raison de la crise sanitaire et d’une réduction de la production, a-t-on appris auprès de l’avionneur.

Ces mesures, instaurées jusqu’au 17 mai, ont été annoncées lors d’un comité social et économique (CSE) central extraordinaire, selon la CFTC. Il concerne les sites d’Airbus à Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire, selon le syndicat .

L’avionneur européen compte au total 48.000 salariés en France, y compris ceux travaillant pour ses branches Hélicoptères ainsi que Défense et Spatial.

Les personnes concernées vont passer à un régime de chômage partiel qui permet au salarié d’être indemnisé par l’Etat à hauteur de 70% du salaire brut et 84% du salaire net.

Mais « nous avons signé un accord qui permet à chaque salarié d’être rémunéré à 92% de son salaire net, primes d’équipes incluses, sur la période d’activité partielle et quelle que soit sa catégorie », se félicite la CFTC.

Cette mesure vise notamment à faciliter les pratiques de distanciation sociale sur les sites de production pour les salariés pour lesquels le télétravail n’est pas possible. Elle fait également suite à l’annonce de la réduction d’un tiers en moyenne de la production d’avions commerciaux par Airbus pour répondre aux demandes de reports de livraisons de ses compagnies aériennes clientes, paralysées par la crise du coronavirus.

mra/jdy/eb