Coronavirus: Air France envisage des mesures de chômage partiel

PARIS, 13 mars 2020 (AFP) – La direction d’Air France envisage la mise en place de mesures de chômage partiel et le gel des salaires des cadres supérieurs pour faire face à la crise « d’ampleur inédite » provoquée par le coronavirus, a-t-elle annoncé dans un message adressé aux salariés.

« La baisse violente de notre activité nous conduit à devoir envisager la mise en place de dispositifs d’activité partielle », a écrit la directrice générale Anne Rigail dans ce message dont l’AFP s’est procuré une copie vendredi, en précisant que ces mesures concerneraient « tous les personnels d’Air France, opérationnels et supports, qui subissent une baisse d’activité ».

La direction, sollicitée par l’AFP, n’a pas souhaité faire de commentaire.

Air France a considérablement réduit son programme de vols depuis l’émergence du coronavirus fin janvier, d’abord avec la suspension de nombreux vols vers l’Asie, puis vers Tel-Aviv et enfin vers l’Italie, en situation de confinement depuis lundi.

Jeudi, la situation s’est encore aggravée avec la décision américaine d’interdire l’accès aux Etats-Unis aux passagers en provenance de l’espace Schengen.

« Avant l’annonce américaine, nous avions prévu pour avril une offre réduite de 30% à 40% sur long-courrier et court et moyen-courrier. Compte tenu des nouvelles restrictions annoncées chaque jour dans le monde, nous allons malheureusement devoir réviser ces prévisions à la baisse », a ajouté Mme Rigail, précisant que « cette crise, d’une ampleur inédite, a d’ores et déjà un impact sur notre trésorerie ».

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a annoncé vendredi que l »Etat prendrait en charge « intégralement » le chômage partiel demandé par les entreprises pénalisées par la propagation du nouveau coronavirus.

sw/tq/eb