Coronavirus: des salariés de La Redoute refusent de prendre leur poste

LILLE, 17 mars 2020 (AFP) – Une vingtaine de salariés du site de logistique de La Redoute à Wattrelos (Nord) a refusé de prendre son poste mardi matin pour protester contre la décision de la direction de poursuivre l’activité, a-t-on appris de sources concordantes.

« Nous estimons qu’au vu des risques sanitaires actuels, il est aberrant de prendre des risques sur notre santé et sur celle » de nos proches « pour livrer des articles textiles », a indiqué la CGT dans un communiqué, précisant que 40 salariés devaient travailler mardi matin sur ce site.

« Le siège de La Redoute est totalement fermé mais nous, les ouvriers du site, devrions continuer à nous côtoyer tous les jours ? », a questionné le syndicat.

« Plusieurs responsables se sont relayés pour nous dire qu’ils comprenaient bien nos arguments mais qu’il fallait que l’entreprise continue à tourner », ont-ils aussi rapporté. Mais « pour nous, c’est notre santé qui doit être la priorité ».

L’ensemble de l’équipe travaillant l’après-midi a en revanche pris son poste, a affirmé à l’AFP la direction.

Celle-ci a indiqué que « tous les collaborateurs du siège » étaient en télétravail, mais que « les activités logistiques par nature » ne pouvaient pas « s’exercer à distance » et qu’elles étaient « cruciales » dans le « métier de e-commerçant ».

Pour protéger les salariés, la direction assure donc avoir mis en place sur le site « un encadrement sanitaire méticuleux.

Ainsi pour « limiter le nombre de personnes sur le site », elle a « modifié les modèles d’horaires de travail » afin de « limiter à 50% du personnel présent dans chaque équipe, alternativement une semaine sur deux ». « Les collaborateurs seront donc en chômage partiel à 50% du temps ».

En outre, elle a indiqué avoir pris une série de mesures d’hygiène, comme l’instauration d’une « distance de plus d’un mètre cinquante entre chaque poste de travail ».

zl/rl/or