Coronavirus: les entreprises de l’eau auront des masques pour leurs salariés

PARIS, 20 mars 2020 (AFP) – Les entreprises de traitement de l’eau, inquiètes de ne pouvoir se fournir en masques, notamment pour protéger leurs salariés en stations d’épuration, ont obtenu gain de cause auprès du gouvernement, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

« Le gouvernement a décidé de prendre les décisions nécessaires pour permettre aux acteurs des différents maillons de la filière d’accomplir leur mission », notamment pour « faciliter l’accès aux substances et matériaux nécessaires à l’activité ainsi qu’aux équipements de protection individuels nécessaires » en particulier dans les usines de traitement des eaux usées, a indiqué dans un communiqué le ministère de la Transition écologique.

Le besoin est estimé à 90.800 masques par semaine pour les opérateurs publics et privés du secteur, selon la FP2E, la fédération des entreprises de l’eau. « Cela va nous permettre de maintenir une activité » sur les stations d’épuration, s’est félicité Tristan Mathieu, son délégué général.

Désormais, le secteur travaille pour « sécuriser les approvisionnements en produits de traitements », pour tenir sur la durée, ajoute-t-il.

La filière « contribue au besoin essentiel d’alimentation et d’hygiène, et est en particulier indispensable pour permettre le lavage régulier des mains », rappelle le ministère. « L’engagement des agents du secteur public et privé, des entreprises et des régies (…) doit être salué ».

Le secteur a été aussi sollicité pour accorder des facilités de paiement aux petites entreprises dont l’activité est bouleversée voire interdite par la pandémie.

« Tout le monde doit faire des efforts, et évidemment on est solidaire de cette mesure », a commenté le responsable de la FP2E.

cho/vac/sp