Côtes-d’Armor: des salariés tournent une vidéo pour trouver un repreneur

RENNES, 4 mai 2017 (AFP) – Les salariés d’une unité de production de panneaux photovoltaïques de Sillia VL dans les Côtes-d’Armor, déterminés à sauver leur entreprise en redressement judiciaire, ont joué les acteurs le temps du tournage d’une vidéo postée sur le net afin d’attirer d’éventuels repreneurs.

« Nous cherchons un repreneur qui s’investisse avec nous et qui apporte un projet industriel pour l’avenir », plaide une salariée de Sillia dans cette vidéo postée sur YouTube et baptisée « Le défi Sillia Lannion ».

Certains de ses collègues vantent de leur côté « une équipe soudée », son « savoir-faire » et son « efficacité ».

Le directeur général de Sillia VL -V comme Vénissieux (Rhône) et L pour Lannion (Côtes-d’Armor), les deux unités de production de cette entreprise- et le directeur du site breton ont eux aussi participé à cette vidéo, décrivant notamment « une ligne de production récente et automatisée », qui « peut produire jusqu’à 200.000 modules par an ».

Sillia LV a été placée en redressement judiciaire en mars à la suite de difficultés financières.

« On souhaite continuer et tous les moyens sont bons pour sauver notre entreprise », a témoigné auprès de l’AFP le délégué CGT Mickaël Bossé.

« On a tourné cette vidéo pour inciter un repreneur à se faire connaître », alors que la date limite de dépôt des dossiers de reprise devant le tribunal de commerce de Lyon a été fixée au 9 mai.

Selon Nicolas Proux, la vidéo a été réalisée à l’initiative de l’administrateur judiciaire qui l’a « largement diffusée sur des sites spécialisés dans la fusion-acquisition ».

« Il y a des marques d’intérêt », selon M. Proux qui dans la vidéo souligne que, dans le contexte où « l’énergie solaire devient une évidence », « nous avons un potentiel de commandes de 300 mégawatts, ce qui correspond à deux ans de travail ».

hg/gvy/pap/bir/spi