Dames pipi » aux Prud’hommes: trois dossiers renvoyés devant un juge professionnel

 PARIS, 28 octobre 2015 (AFP) – Le conseil des prud’hommes de Paris a renvoyé mercredi devant un juge départiteur (professionnel) les dossiers de trois « dames pipi » des monuments parisiens, sur la touche depuis que le nouveau gestionnaire refuse de les reprendre, a-t-on appris de source syndicale.

La date de l’audience n’a pas été fixée, a indiqué à l’AFP la CFDT qui soutient ces trois salariées.

Comme six autres collègues soutenues, elles, par FO, ces trois salariées ont engagé un recours en référé devant les prud’hommes pour être reprises par la société Sarivo PointWC, filiale du groupe néerlandais 2theloo, nouveau gestionnaire de plusieurs toilettes de hauts lieux touristiques parisiens (Sacré-Coeur, Notre-Dame, Place de l’Étoile…) où elles travaillaient.

Les prud’hommes avaient estimé fin septembre, pour les six premiers dossiers examinés, qu’il n’y avait « pas lieu à référé », jugement dont leur avocat avait fait appel. La décision de la Cour d’appel est attendue le 26 novembre, a indiqué FO à l’AFP.

Au total, onze salariées, souvent âgées et comptant de 12 à 32 ans d’ancienneté, se sont retrouvées sur la touche début juillet après le changement de gestionnaire, Sarivo PointWC refusant d’appliquer la convention du secteur de la propreté qui prévoit la reprise automatique des salariés.

En attendant une décision au fond, les onze salariées ont obtenu courant octobre de leur ancien employeur, la société Stem, le versement de leurs salaires depuis juillet, ont précisé Farhat Ghoul (CFDT) et Malamine Ndiaye (FO).

Ni licenciées ni reprises par le nouveau gestionnaire, les salariées se trouvaient depuis début juillet sans revenus, ne pouvant pas prétendre à une indemnité chômage.

La mairie de Paris s’est engagée fin septembre à les accompagner « vers une solution professionnelle stable », y compris par leur « intégration dans les effectifs de la ville » si nécessaire. Des démarches sont en cours à cet effet, selon les syndicats CFDT et FO, qui pourraient aboutir début novembre.

sp/db/nm