Dassault Aviation : reprise d’activité sous conditions

La direction de Dassault Aviation, Éric Trapier, négocie avec les syndicats les conditions de la reprise de l’activité dans les usines du groupe, quasiment à l’arrêt depuis le 18 mars.  Jusqu’ici, seuls les établissements tertiaires restent opérationnels.

 

L’avionneur est prêt à d’importantes concessions. En premier lieu, tous les établissements (usines et unités tertiaires comprises) seront désinfectés en profondeur. Les salariés ayant des fragilités qui les exposent particulièrement au coronavirus seront exemptés de reprise et confinés chez eux pour assumer leur rôle.  Les parents d’enfants de moins de 16 ans seront aussi priés de rester chez eux. Tous les établissements auront accès au télétravail.

 

Dassault Aviation organisera différemment les équipes présentes physiquement. Dans le tertiaire, une distance de sécurité d’au moins deux mètres sera observée entre les postes au sein des open spaces. Sur les sites de production, deux équipes alterneront, évitant toute contamination croisée.  L’ergonomie des postes sera revue afin de respecter la distance de sécurité entre acteurs. Partout, l’employeur promet de fournir des masques de qualité, lingettes désinfectantes et flacons de gel hydroalcoolique.

 

Ces précautions ne rassurent pas la CGT. Elle préconise la fermeture de tous les sites jusqu’à début avril afin de s’assurer qu’il n’y a pas de contagion possible. Il serait bon pour l’image du groupe, « de faire respecter le confinement et d’être exemplaire dans la gestion de cette crise », recommande le syndicat.