Déconfinement: « On est prêts à accueillir les salariés », dit le patron du Medef

PARIS, 10 mai 2020 (AFP) – « La grande majorité des entreprises sont prêtes » à accueillir les salariés sur leur site à compter de lundi, a estimé dimanche le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux.

« La grande majorité des entreprises sont prêtes, elles ont travaillé d’arrache-pied depuis quelques semaines. (…) Elles ont dû acheter des masques, des gels, des visières, des plexiglas quand c’est nécessaire, elles ont refait les bureaux », a-t-il déclaré sur TF1 dimanche soir.

« Dans une très grande majorité des cas, on est prêts à accueillir les salariés » qui ne resteront pas en télétravail ou arrêtés pour garde d’enfant, a-t-il poursuivi.

« Dans les entreprises, je crois que la confiance sera là demain », a-t-il insisté, ajoutant qu' »on ne peut pas faire une reprise contre les salariés ».

Mi-avril, le président de l’organisation patronale avait jugé, dans un entretien au journal Le Figaro, qu' »il (faudrait) bien se poser tôt ou tard la question du temps de travail, des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise économique et faciliter, en travaillant un peu plus, la création de croissance supplémentaire ». Il avait ensuite clos le débat devant l’hostilité des syndicats.

« Il va falloir faire des efforts mais pour le moment le sujet numéro 1 c’est la reprise, c’est comment on fait pour redémarrer », a dit Geoffroy Roux de Bézieux sur TF1 dimanche soir.

« Après, tout le monde va faire des efforts. Les entreprises ont fait des efforts en achetant tous ces matériels, il faut que les clients fassent des efforts aussi, on a besoin que les clients reviennent, que les Français passent leurs vacances en France, on a besoin que les maires redémarrent les chantiers qui sont arrêtés, et dans certains cas – mais ça va dépendre des entreprises – il faudra peut-être travailler (plus, ndlr) mais aujourd’hui c’est trop tôt pour le dire parce qu’on a besoin de la demande avant de pouvoir retravailler plus », a-t-il souligné en réponse à une question sur un éventuel rallongement du temps de travail.

myl/pn/cbn