Dentistes: le 1er syndicat rejette les propositions de l’Assurance maladie

PARIS, 25 janvier 2017 (AFP) – Le conseil d’administration du premier syndicat de dentistes, la FSDL, a voté mercredi soir contre les propositions de l’Assurance maladie concernant les futurs tarifs pratiqués par la profession, a-t-on appris auprès de son président, Patrick Solera.

Sans surprise, tous les membres du conseil ont rejeté par vote électronique (le projet d’avenant à la convention qui régit les relations tarifaires des 37.000 chirurgiens libéraux avec la Sécu et les complémentaires santé, a indiqué à l’AFP M. Solera.

Désormais, seul le deuxième syndicat, la CNSD, qui représente plus de 30% des voix, peut valider l’avenant, mais cela paraît improbable.

La CNSD avait en effet quitté les négociations débutées il y a quatre mois, en boycottant il y a une semaine les dernières séances. Elle doit entériner sa décision jeudi lors du vote de ses représentants départementaux en assemblée générale extraordinaire.

Selon l’objectif visé par la ministre de la Santé Marisol Touraine, le texte proposé devait revaloriser un certain nombre d’actes de base, dits soins conservateurs (détartrage, carie), en contrepartie d’un plafonnement des actes liés aux prothèses (couronnes..), plus rémunérateurs pour les professionnels.

Dans sa dernière proposition, l’Assurance maladie, avec les complémentaires santé et le Fonds CMU-C (pour le financement de la couverture maladie universelle), avait mis 806 millions d’euros sur la table pour revaloriser les actes de base, somme jugée insuffisante par les syndicats.

Faute d’accord, les acteurs devraient s’en remettre à un règlement arbitral qui s’annonce moins favorable pour la profession.

La FSDL a appelé à un rassemblement vendredi devant le siège de l’Assurance maladie, auquel doivent également participer les étudiants, à l’appel de l’Association des étudiants chirurgiens dentistes (UNECD). « Entre 6.000 et 7.000 » participants sont attendus, selon le président de la FSDL.

paj/shu/az