Des élus et militants CGT appellent à voter Macron

PARIS, 3 mai 2017 (AFP) – Une trentaine d’élus, militants et secrétaires nationaux de la CGT ont appelé à voter pour Emmanuel Macron dimanche « au titre de l’antifascisme » et pour « barrer la route à l’extrême droite », dans une tribune publiée mercredi dans L’Humanité.

« Pour empêcher Le Pen d’accéder au pouvoir, et parce que nous pensons qu’il s’agit aujourd’hui du moyen le plus efficace, nous utiliserons donc lors du second tour le bulletin Macron », écrivent-ils.

« Les militants de la CGT savent que lorsque le fascisme se hisse au pouvoir, il ne l’abandonne jamais au terme d’une alternance démocratique apaisée », disent-ils.

Ils expliquent se positionner dans le cadre de l’appel de leur confédération « à faire barrage à l’extrême droite ». Cette dernière n’a toutefois jamais appelé ouvertement à voter pour Emmanuel Macron, contrairement à la CFDT ou à l’Unsa.

« La CGT est un syndicat humaniste, internationaliste, à l’opposé de tout ce que représentent le FN et le clan Le Pen », expliquent encore les signataires de la tribune.

« Le 7 mai, c’est au titre de l’antifascisme, de la défense de la République démocratique et des libertés syndicales gagnées de haute lutte par les salariés, c’est en étant déterminés à oeuvrer à des perspectives de progrès social, que nous utiliserons le bulletin de vote Macron », conclut la tribune.

Parmi les signataires, Emmanuel Vire, responsable du SNJ-CGT, Karl Ghazi (CGT commerce de Paris), Denis Gravouil (CGT spectacle), Yvan Vialettes (CGT mairie de Béziers), des membres de la direction de la CGT ou des représentants de syndicats de la fonction publique.

A contre-courant, certains syndicats CGT appellent à « battre les deux candidats », une ligne que Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a « fermement condamnée ».

bow/ao/ggy