Des postiers en grève occupent le siège de la banque postale à Paris

PARIS, 26 avril 2019 (AFP) – Plusieurs dizaines de salariés de La Poste des Hauts-de-Seine en grève depuis treize mois occupaient vendredi soir le siège de la banque postale à Paris, a-t-on appris de source syndicale.

Ils occupaient les lieux depuis 21H et ont ensuite été reçus par un responsable du groupe, une réunion qui n’avait pas mis fin à leur action peu après minuit, a-t-on appris de même source. Ils réclament des « garanties supplémentaires » à la direction avant de quitter les lieux.

Les grévistes entendent dénoncer la politique d’Emmanuel Macron et protestent également contre les restructurations en cours à La Poste et le licenciement d’un délégué syndical chez SUD Poste 92.

« La date de cette occupation est doublement symbolique: la veille de la manifestation commune gilets jaunes – syndicalistes combatifs, ainsi que la date anniversaire des treize mois de la grève des 150 postières et postiers du 92 », a indiqué SUD Poste 92.

Un membre de la direction de l’entreprise a reçu une délégation de grévistes vers 22H30 pour proposer d’ouvrir des négociations et une série de rencontres à partir de la semaine prochaine.

Un résultat « mitigé » selon Xavier Chiarelli, syndicaliste de SUD Poste. La direction « ne dit pas à quelle date ils vont effectuer de nouvelles propositions » pour « l’embauche des personnels précaires et contre les suppressions d’emploi », a-t-il indiqué.

M. Chiarelli s’est malgré tout dit satisfait de « la démonstration de force » des grévistes, qui étaient accompagnés pour cette action de plusieurs personnes se revendiquant « gilets jaunes ».

Les personnels en grève de La Poste des Hauts-de-Seine avaient déjà occupé le siège de la banque postale dans ce département et celui de la Poste à Issy-les-Moulineaux les 10 et 30 janvier dernier et brièvement le ministère du Travail le 20 février.

agu/blb/sma