Échec des négociations sur la réforme de l’assurance chômage

 PARIS, 20 février 2019 (AFP) – Les organisations syndicales et patronales ont annoncé avoir échoué mercredi à se mettre d’accord sur la réforme de l’assurance chômage voulue par l’exécutif, qui va en conséquence reprendre la main.

« Nous faisons le constat que nous ne pouvons trouver aujourd’hui suffisamment de points de convergence », a déclaré le négociateur du Medef Hubert Mongon.

« La négociation est terminée », a renchéri Denis Gravouil (CGT), qui a précisé d’entrée en séance qu’ils allaient à l’échec, tout s’étant cristallisé sur le bonus-malus.

La CFDT, par la voix de Marylise Léon, s’est dit « inquiète pour les demandeurs d’emploi car le gouvernement reprend la main ».

« Aujourd’hui, c’est un échec car le patronat n’a pas su proposer des choses à la hauteur des enjeux », a-t-elle dit, qualifiant ce jour de « tournant indéniable dans le paritarisme ».

« Le gouvernement a une part de responsabilité avec sa lettre de cadrage pour être presque sûr de ne pas arriver à un accord », a déploré FO. « On aura en fait jamais négocié » tout au long de ce cycle, a aussi déploré Jean-François Foucard (CFE-CGC).

Le gouvernement, qui demandait entre 1 et 1,3 milliard d’euros d’économies annuelles sur trois ans, va maintenant reprendre la main. Les syndicats FO et CDFT, mais aussi le Medef, sont désormais demandeurs d’une réunion tripartite avec l’Etat.

far-dec/bfa/mm