Economie sociale et solidaire : Pôle emploi et l’Udes collaborent pour valoriser les métiers

PARIS, 16 mars 2017 – Afin de « répondre aux enjeux liés aux besoins de recrutements et de professionnalisation des salariés dans l’économie sociale et solidaire » (ESS), Pôle emploi et l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) ont signé, le 9 mars, une convention pour la période 2017-2020.

« Sur la période 2008-2013, l’emploi dans l’ESS a progressé plus vite que l’emploi dans le reste de l’économie (0,8 % dans l’ESS et 0,2 % dans le reste de l’économie) et plus de 710 000 départs en retraite sont prévus d’ici 2025, laissant présager de nombreux recrutements. Les secteurs particulièrement impactés par ces départs en retraite étant [notamment] l’action sociale », indique la convention en préambule.

Cinq axes de collaboration

Les signataires ont retenu cinq axes de collaboration, qui seront déclinés dans le cadre d’une feuille de route opérationnelle annuelle : renforcer la connaissance des opportunités d’emploi de l’ESS par les conseillers de Pôle emploi afin de mieux orienter et accompagner les demandeurs d’emploi ; assurer la promotion des offres d’emploi du secteur de l’ESS auprès des demandeurs d’emploi via notamment le site pole-emploi.fr ; mieux faire connaître le secteur, les métiers et les opportunités d’emploi de l’ESS grâce aux services digitaux ; mieux prendre en compte les caractéristiques des modèles entrepreneuriaux de l’ESS dans l’offre de services de Pôle emploi, notamment en sensibilisant les conseillers à dominante « entreprise » à l’ESS afin d’améliorer la pertinence des informations et services délivrés aux entreprises ; expérimenter sur un territoire un rapprochement entre entreprises de l’ESS et demandeurs d’emploi pour raccourcir les délais de retour à l’emploi et répondre plus efficacement aux besoins des entreprises.

Un comité de pilotage, composé de la présidence et de la direction nationale de l’Udes et de la direction générale de Pôle emploi, se réunira au moins une fois par an. Et un comité technique assurera la mise en œuvre des actions définies dans la feuille de route annuelle.