EDF prévoit de supprimer au moins 4.000 postes sur trois ans sans licenciement

PARIS, 15 janvier 2016 (AFP) – EDF prévoit de supprimer au moins 4.000 postes sur trois ans sans licenciement, soit 5,8% des effectifs d’EDF SA, ont indiqué vendredi à l’AFP des sources syndicales.

Ces réductions d’effectifs, entre 2016 et 2018, représentent plus du double des suppressions initialement annoncées par l’électricien. Interrogé, EDF n’a pas fait de commentaire.

Une source syndicale a fait part à l’AFP de « 4.000 à 5.000 » suppressions de postes, une deuxième source syndicale a évoqué « 4.100 » suppressions.

Elles doivent être abordées jeudi prochain lors d’un comité central d’entreprise d’EDF SA (environ 68.000 salariés selon les syndicats) et se feront par le biais des non remplacements, de départs à la retraite ou des départs anticipés.

En décembre, les syndicats avaient protesté contre la suppression annoncée de « 1.500 à 2.000 postes » d’ici à 2018.

Pour le jour du CCE jeudi, un appel à la grève est déjà lancé par les syndicats CGT, FO et CFE-CGC pour protester notamment contre ces réductions d’effectifs.

sp/jg/az