Edouard Philippe: l’action en faveur des personnes handicapées, « une des priorités » du quinquennat

RUNGIS, 21 mai 2017 (AFP) – Le Premier ministre Edouard Philippe a réaffirmé dimanche que l’action en faveur des personnes handicapées était « une des priorités » du quinquennat, en visitant une « maison partagée » pour adultes handicapés et valides jugée « exemplaire » à Rungis (Val-de-Marne) aux côtés de la secrétaire d’Etat Sophie Cluzel.

« C’est une des priorités du président de la République, il l’a placée très haut dans la hiérarchie de ses priorités », a-t-il dit devant la presse, à l’issue de la visite de cet établissement géré par la Fondation Simon de Cyrène. A terme, l’établissement devrait accueillir 33 personnes handicapées et 26 valides.

Le chef du gouvernement a regretté que « pendant longtemps et encore pour quelque temps », la question du handicap soit abordée « à travers la question des normes, des lois, des droits ». « On peut aller encore un peu au-delà » et « se poser des questions pratiques (…), d’inclusion dans la société, dans l’école, dans le sport, dans tous les domaines de la vie collective », a-t-il estimé.

Les maisons partagées Simon de Cyrène sont implantées dans 12 villes de l’Hexagone.

« On part d’une logique où chacun vient avec son handicap, son dispositif d’aide individuel pour construire quelque chose de collectif », a-t-il dit en évoquant le mode de fonctionnement de ces structures. « Ça, c’est quelque chose d’intéressant, dont on n’a pas forcément l’habitude dans le système français », a dit Edouard Philippe. Le « rôle de l’Etat » est d’aider à « démultiplier et modéliser le dispositif (…) sur l’ensemble du territoire », a-t-il ajouté.

Sophie Cluzel, militante associative nommée secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées, a loué cet exemple d' »habitat inclusif dans la société, dans la cité, (…) symbolique du vivre-ensemble respectant le choix de la personne ».

cal/fff/DS/nth