Egalité femmes-hommes: le nouveau Haut conseil chargé d’étudier la hausse des quotas

 PARIS, 25 juin 2019 (AFP) – Le gouvernement a nommé mardi les membres du nouveau Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE), dont la première mission sera d’étudier « la possibilité de rehausser les quotas de femmes à 50% » dans différents domaines.

Pour sa première mission, le nouveau HCE – qui formule des recommandations au gouvernement en matière de droits des femmes et d’égalité – sera chargé par la secrétaire d’Etat, Marlène Schiappa, « d’étudier la possibilité de rehausser les quotas à 50%, dans tous les domaines où des quotas existent », a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Financé en totalité par le gouvernement, le HCE est désormais composé de 12 élus, de 20 représentants d’associations luttant en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que de 22 spécialistes des droits des femmes et de l’égalité.

Parmi les membres du nouveau Haut conseil: des personnalités politiques comme l’adjointe au maire Front de gauche de Fontenay-sous-Bois Assia Benziane ou l’ancienne députée européenne (LR) Elisabeth Morin-Chartier, la présidente d’ONU Femmes France, Céline Mas, ou encore, du côté de la société civile, le gynécologue obstétricien Yahn Rouquet et l’association Ateliers du féminisme populaire sur les femmes et les quartiers.

Cette nouvelle composition « diverse, plurielle politiquement (…) assure une représentation équilibrée des territoires avec des représentants d’associations venant de la France entière », assure le gouvernement.

Le HCE est présidé par Brigitte Grésy, secrétaire générale du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (CSEP) depuis 2013.

awa/cel/lem