Egalité salariale: des mesures pour « régler » le problème annoncées cette semaine, selon Pénicaud

PARIS, 6 mars 2018 (AFP) – Le gouvernement annoncera cette semaine des mesures pour « régler » le problème de l’égalité salariale « d’ici trois ans » en s’appuyant sur les propositions des partenaires sociaux, a assuré mardi la ministre du Travail Muriel Pénicaud, à la veille d’une table ronde sur le sujet à Matignon.

« On a depuis le mois de décembre rencontré tous les partenaires sociaux et reçu leurs propositions », a rappelé la ministre sur franceinfo, citant deux sujets: « comment prévenir et éviter le harcèlement sexuel au travail? » et « comment vraiment résoudre ce problème de l’égalité salariale? ».

Une table-ronde est organisée mercredi avec le Premier ministre, Edouard Philippe, et la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avec les partenaires sociaux. « Nous serons en mesure d’annoncer ce que le gouvernement souhaite retenir comme orientations », a poursuivi Muriel Pénicaud.

« Cela fait 35 ans » que la loi garantissant le principe à travail égal, salaire égal « n’est pas respectée, c’est hallucinant », s’est-t-elle indignée. « La grande différence » aujourd’hui, c’est que la situation « n’est plus acceptée par l’opinion publique ».

Elle a évoqué des « mesures qui permettent, je pense, d’ici trois ans de vraiment régler ce sujet de travail égal, salaire égal et de faire progresser plus de femmes » dans leurs carrières.

Interrogée sur le rôle des employeurs dans le blocage des salaires des femmes, Muriel Pénicaud a invoqué un problème « plus compliqué ». « Il faut que tout le monde se mobilise (…) pour faire un rattrapage salarial », a-t-elle fait valoir, estimant qu’il fallait que « dans les négociations des salaires, patronat et syndicats se mettent d’accord ».

« Comme tout le monde ne peut être que favorable par principe, maintenant on va mettre en place les systèmes qui permettent d’y aller concrètement » a-t-elle insisté.

Un comité interministériel aux droits des femmes est prévu jeudi matin, au lendemain de la réunion de consultation des partenaires sociaux.

Le gouvernement s’est donné pour objectif de supprimer, d’ici à la fin du quinquennat, l’écart de 9% existant entre hommes et femmes à poste équivalent.

ac/lum/shu