Emplois douaniers supplémentaires: « un tour de passe passe », selon l’intersyndicale

PARIS, 1 décembre 2015 (AFP) – Les syndicats des douanes ont dénoncé mardi comme « tour de passe passe comptable indigne » l’annonce, par François Hollande, de la création de 1.000 emplois supplémentaires, au vu des « seuls 530 emplois effectifs créés sur deux ans ».

« Les syndicats douaniers ont une nouvelle fois dû faire face à une déception de poids après l’annonce présidentielle (…). Il ne s’agirait pas d’une création nette de 1.000 emplois mais d’un tour de passe passe comptable indigne au regard de l’urgence de la situation : seuls 530 emplois seraient effectivement créés sur deux ans », dénonce l’intersyndicale (USD-FO, Solidaires, CFDT, CGT, Unsa, CFTC) dans un communiqué.

« Dans le calcul, le ministère des finances et des comptes publics intégrerait 470 emplois +non supprimés+ (suppressions projetées en programmation pluriannuelle mais non votées par le Parlement) sur la même période pour atteindre ce total de 1.000 », explique-t-elle.

« Si elle était confirmée, cette décision serait une véritable insulte faite non seulement aux douaniers, mais aussi à l’ensemble des citoyens français », estime l’intersyndicale.

« 6.000 postes ont été détruits en deux décennies (…) Nous dénonçons depuis des années que la destruction du service public douanier (suppressions de postes, fermetures de bureaux et de brigades) a pour conséquence de diminuer les contrôles exercés sur tous les trafics », souligne-t-elle.

Selon Pascal Hoffmann, de la CGT, « une réunion avec la directrice générale des douanes est prévue mercredi matin, au cours de laquelle les syndicats entendent demander des éclaircissements ainsi que le retrait du plan stratégique douanier (PSD), qui prévoit la suppression de nombreuses infrastructures douanières ».

« Un appel à la grève a par ailleurs été déposé à Bordeaux, Chambéry et Toulouse pour mercredi », a-t-il ajouté.

La Direction générale des douanes a confirmé à l’AFP la tenue de cette réunion « visant à détailler toutes les mesures de renforcement des effectifs et des moyens attribués à la douane en matière de lutte contre le terrorisme et de contrôle aux frontières » qu’elle a chiffrés à « 42 millions d’euros, en discussion au Parlement ».

Le président François Hollande a annoncé le 16 novembre, devant le Parlement réuni en congrès à Versailles, la création de 5.000 emplois supplémentaires dans la police et la gendarmerie, 2.500 dans la justice et 1.000 dans les douanes pour faire face aux menaces terroristes.

ls/bow/