En France, le marché du travail devrait se reprendre en 2016 prévoit l’OIT

GENÈVE, 19 janvier 2016 (AFP) – Le chômage a continué à augmenter l’an dernier en France, mais cette tendance devrait se renverser en 2016 et encore davantage en 2017, affirme l’Organisation internationale pour l’emploi (OIT), agence onusienne basée à Genève.

Dans un chapitre consacré aux évolutions régionales de l’emploi dans le monde, le rapport de l’OIT sur l’emploi et les questions sociales relève que la France fait partie d’un groupe de quatre pays de la Zone euro (avec l’Autriche, la Belgique, et la Finlande), où les marchés du travail « ont continué à se détériorer en 2015 ».

Ces quatre pays, qui avaient plutôt mieux traversé la crise que le reste de l’UE, « ont maintenant plus de difficultés à créer des emplois dans une période de croissance faible ».

Ainsi, en France le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage en 2015 pour atteindre 10,6% de la population active.

L’OIT s’attend cependant à un renversement de tendance, car ce « taux devrait commencer à diminuer en 2016 et cette évolution devrait se poursuivre dans les années à venir ».

Les experts de l’OIT expliquent le niveau élevé du chômage en France par l’augmentation importante des prix de l’immobilier depuis la fin des années 1990, ce qui a pesé sur les capacités d’investissement des entreprises.

Lundi, le président français François Hollande a présenté un plan « d’urgence » contre le chômage. Doté de plus de 2 milliards d’euros, il prévoit la formation de 500.000 chômeurs ainsi que des incitations à l’embauche versées aux PME.

mnb/ger/