Facteurs: la CFDT signe le projet d’accord social à La Poste

PARIS, 25 janvier 2017 (AFP) – La CFDT, 3e syndicat à la Poste, a annoncé mercredi signer le projet d’accord sur l’amélioration des conditions de travail des facteurs, texte sur lequel les autres syndicats ne se sont pas encore prononcés.

La version finale du projet, proposée lundi, « apporte des réponses concrètes en termes de créations d’emplois et de promotions » a justifié dans un communiqué la CFDT, qui qualifie le texte « d’historique ».

Pour tenter d’obtenir l’adhésion des syndicats, la direction avait dévoilé le 12 janvier de nouvelles mesures.

En cas d’accord, le groupe postal envisage notamment de doubler en 2017 les recrutements de facteurs en CDI pour porter leur nombre à 3.000, et d’apporter des garanties supplémentaires sur leur charge de travail.

La direction a ajouté « des garanties sur la +sécabilité+ » (quand un facteur se voit attribuer un secteur supplémentaire, en plus de sa tournée), qui serait désormais limitée à 30 jours par an et par agent.

Mais les autres syndicats ne se sont pas encore prononcés. « Nous sommes toujours dans la consultation de nos syndiqués » a indiqué mercredi à l’AFP une représentante de la CGT. Le premier syndicat au sein de La Poste (28,44% des voix au niveau de la branche colis) avait salué vendredi dernier des « avancées » de la direction, mais qui restaient « insuffisantes ».

Une signature de Force Ouvrière, qui n’a pas encore pris sa décision, pourrait permettre d’atteindre la barre nécessaire des 30% de voix aux élections professionnelles. FO pèse 18,9% et la CFDT 21,05%.

Mais la CGT et SUD, qui totalisent plus de 50% au sein de la branche courrier, pourraient faire valoir leur droit d’opposition, la représentativité ayant été retenue au niveau de la branche colis pour cet accord, a indiqué mercredi à l’AFP la direction de La Poste.

L’Unsa (5e, 8,69%) consulte jusqu’à vendredi ses adhérents.