Fnac Darty: un accord signé en vue du regroupement des deux sièges

PARIS, 6 décembre 2016 (AFP) – Un accord prévoyant la mise en place d’un « comité de concertation sociale » en vue du regroupement des sièges de la Fnac et de Darty, qui va se traduire par des suppressions d’emplois, a été signé par quatre syndicats, a-t-on appris mardi de sources syndicales

Le texte a été signé lundi par la CFDT, la CFTC, la CAT et la CFE-CGC, ont indiqué à l’AFP des représentants de la CFE-CGC Darty et de la CFTC Fnac. La CGT ne l’a pas paraphé, a précisé Philippe Coutanceau (CGT Fnac).

Ce « comité de concertation sociale », composé de membres des deux enseignes, sera chargé d’accompagner le regroupement des sièges de la Fnac (Fnac SA) et de Darty, qui comptent à eux deux plus de 1.600 salariés. Un rapprochement qui fait suite à la prise de contrôle opérationnel de Darty par la Fnac fin juillet après une bataille avec Conforama.

Plusieurs centaines de postes risquent d’être supprimés dans le cadre de ce rapprochement.

Selon Jean-Yves Picot (CFE-CGC Darty), le texte permettra aux instances représentatives de Darty de « négocier les accords de transition » pour les salariés Darty dont le contrat va être transféré à Fnac SA et de « sécuriser les transferts » en matière de rémunération, compte épargne-temps et RTT.

Les comités d’entreprise de Fnac SA et de Darty vont maintenant être consultés, le transfert des contrats de travail devant être bouclé en janvier-février, selon M. Picot. L’accord prévoit la tenue ensuite d’élections professionnelles, avant des consultations sur la réorganisation du nouveau siège et sur un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

« On va se battre contre cet accord », a dit de son côté M. Coutanceau (CGT). La CGT avait protesté le 25 novembre contre le fait que la direction n’a fourni « aucune information sur la restructuration, ni sur le futur PSE ». Elle craint des mesures d’accompagnement à la baisse pour les salariés qui seront affectés.

sp/cel/LyS