FO Transports appelle à rejoindre le mouvement des « gilets jaunes »

PARIS, 20 novembre 2018 (AFP) – La fédération FO des transports et de la logistique a appelé mardi ses adhérents et sympathisants à rejoindre le mouvement des « gilets jaunes » afin de défendre le pouvoir d’achat, envisageant même de durcir le ton à travers un appel à la grève.

FO est le premier syndicat du secteur à appeler à la mobilisation en soutien des « gilets jaunes », mouvement qui se veut apolitique et qui est organisé en dehors des organisations syndicales.

« Nous sommes aussi des citoyens », a souligné Patrice Clos, secrétaire général et candidat à la succession de Pascal Pavageau à la tête de la confédération Force ouvrière.

Troisième organisation du secteur, FO-UNCP appelle, « en solidarité avec le mouvement citoyen +gilets jaunes+, (…) tous ses militants, adhérents et sympathisants à participer et organiser toutes actions visant à revendiquer l’augmentation du pouvoir d’achat », a indiqué le syndicat dans un bref communiqué.

« On appelle à venir renforcer les mouvements existants », a précisé M. Clos.

Le secteur, qui regroupe les chauffeurs routiers, les ambulanciers, les transporteurs de fonds ou les déménageurs, compte quelque 700.000 salariés, a-t-il indiqué à l’AFP.

Dans le cas où la mobilisation ne porterait pas ses fruits, FO-UNCP pourrait aller plus loin, a prévenu M. Clos. « Si le gouvernement continue à mépriser nos concitoyens, on verra si on passe à l’étape supérieure, c’est-à-dire l’appel à la grève », a-t-il averti.

La CFDT, premier syndicat dans le secteur du transport et de la logistique devant la CGT, doit décider mercredi si elle se joint au mouvement des « gilets jaunes ». Fin octobre, elle avait dit soutenir « le mouvement de mécontentement citoyen sur l’augmentation du carburant et la taxation complémentaire des retraites ».

La CFTC Transports, 4e organisation de ce secteur, évoque une décision d’ici à la fin de la semaine.

Le président Emmanuel Macron a prôné mardi le « dialogue » pour convaincre les « gilets jaunes » de cesser leur mouvement de blocage des autoroutes et des dépôts pétroliers.

Lundi, quelque 27.000 manifestants ont participé à des actions, selon un comptage du ministère de l’Intérieur, contre 290.000 samedi.

esp/bfa/or