Formation: un président par intérim nommé à l’Afpa

PARIS, 6 décembre 2017 (AFP) – Jean-François Verdier va être nommé à la tête de l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) pour assurer l’intérim après la démission en octobre de l’ancien président, a indiqué mercredi le ministère du Travail, confirmant une information du magazine Challenges.

M. Verdier, inspecteur des Finances et ex-directeur général de l’administration et de la fonction publique, va prendre le relais d’Yves Barou qui avait démissionné fin octobre.

Celui-ci avait dit tirer les conséquences de « désaccords stratégiques » avec l’exécutif notamment sur le « modèle économique » de l’établissement. Il avait initialement indiqué qu’il partirait le 1er janvier mais un décret a mis fin aux fonctions de M. Barou le 16 novembre dernier.

L’Afpa doit se transformer en Etablissement public industriel et commercial (Epic), avec la création de deux filiales, au 1er janvier 2018.

Cette mue vise à assurer la pérennité de l’Afpa, qui accuse encore aujourd’hui des déficits (plus de 60 millions en 2017). L’agence avait frôlé la cessation de paiement au moment de l’arrivée d’Yves Barou en 2012, ébranlée par le transfert de la commande publique aux régions en 2004 et l’ouverture du marché à la concurrence en 2009.

Un conseil d’administration de l’Afpa doit se tenir lundi.

dec/shu/ct