Gattaz: le Medef « derrière Macron » sans lui donner de « blanc-seing » (déclaration à l’AFP)

PARIS, 24 avril 2017 (AFP) – Le Medef est « derrière le candidat Emmanuel Macron » mais ne lui donnera pas de « blanc-seing » en cas de victoire, a déclaré lundi le président de l’organisation patronale, Pierre Gattaz, prêt à faire de la « résistance » si Marine Le Pen gagne l’élection présidentielle.

« Nous sommes aujourd’hui derrière le candidat Emmanuel Macron, en tout cas sur le plan économique et social. Il n’y a pas l’ombre d’une hésitation », a dit le patron des patrons dans un entretien à l’AFP.

« Par contre, ce n’est pas un blanc seing », a ajouté M. Gattaz, qui s’était montré critique avant le premier tour de la présidentielle sur plusieurs mesures du programme économique du leader d’En Marche!.

« Nous avons bien compris qu’Emmanuel Macron souhaitait travailler avec les forces économiques de ce pays », a-t-il expliqué. « Nous serons vigilants pour l’accompagner dans le développement économique de la France qui devra être fait par des réformes importantes et rapides », a-t-il indiqué, jugeant que le prochain président aurait entre « six et neuf mois » pour effectuer ces réformes.

Et en cas de victoire de Marine Le Pen? « Je n’ose pas imaginer ce scénario, qui serait vraiment catastrophique », a estimé le numéro un du Medef.

« Après, nous travaillons pour la France, pour les Français et pour notre pays avant tout. Donc on ne désertera pas, on sera là », a-t-il assuré, ajoutant que les chefs d’entreprise seraient « peut-être comme des résistants du Vercors ».

« On ne baissera pas les bras, mais ce sera de la résistance active pour éviter le pire », a expliqué l’entrepreneur, soulignant que cela serait « compliqué » si la France sortait de la zone euro.

edy-vab/fka/bir