« Grande votation » contre la loi travail: les bulletins de vote sont prêts

PARIS, 30 mai 2016 (AFP) – Les sept syndicats opposés au projet de loi travail ont commencé à acheminer le matériel pour la « grande votation », ou referendum sur le projet de loi, qu’ils souhaitent organiser dans les prochains jours, parmi quelque deux millions de travailleurs, étudiants et lycéens, a-t-on appris lundi de sources syndicales.

Cette votation, portant sur deux questions, est organisée par la CGT, FO, FSU, Solidaires, l’Unef, l’UNL et FIDL, qui souhaitent en faire une initiative comparable à celle organisée sur la privatisation de La Poste en octobre 2009.

Elle doit avoir lieu « sur les lieux de travail », dans les entreprises où ces syndicats sont présents, mais aussi dans la fonction publique, les universités et les lycées.

La première question est formulée ainsi: « Retrait du projet de loi travail: Pour Contre ». La seconde: « Faut-il aujourd’hui des droits nouveaux pour les salarié-e-s, les jeunes, les privé-e-s d’emploi et retraité-e-s: Oui Non ».

Aucune date butoir n’est fixée mais le résultat doit être remis au gouvernement aux alentours de la mi-juin, sous une forme dont les modalités n’ont pas encore été décidées. Solidaires évoque un éventuel rassemblement et espère deux millions de « réponses ».

Cette votation sera accompagnée d’un tract de deux pages expliquant pourquoi ces syndicats rejettent ce « projet inacceptable, inamendable », qui « doit être retiré ».

Ils rappellent leur opposition à l’article 2, qui instaure la primauté de l’accord d’entreprise sur la branche, à l' »assouplissement » du licenciement économique, au « référendum-chantage », à « une médecine du travail au rabais et dévoyée ».

bow-ls/cel/bma