Grève lundi chez New Look France, en quête d’un repreneur

PARIS, 16 mars 2019 (AFP) – Les salariés français de l’enseigne de vêtements britannique New Look sont appelés à faire grève et à se rassembler lundi devant le siège parisien de l’entreprise pour réclamer un « vrai plan de sauvegarde de l’emploi », a indiqué samedi le syndicat SUD-Commerce.

La direction de New Look France avait annoncé fin février être à la recherche d’un repreneur, mais « les chances de reprise sont faibles », a estimé auprès de l’AFP David Muntoni, délégué SUD-Commerce.

Certains des 30 magasins français de la marque ont déjà fermé, d’autres sont menacés d’expulsion, comme à la Défense, car le bail n’a pas été payé, selon cette source.

« Les voyants sont plutôt en faveur d’une liquidation », déplore David Muntoni, qui souhaite la mise en place d’un « vrai plan de sauvegarde afin que les salariés puissent partir dignement ».

L’effectif des magasins français est tombé de 400 à 350 salariés ces derniers mois au fil des départs.

New Look compte 30 magasins en France pour un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros mais est déficitaire. L’enseigne de mode bon marché souffre comme l’ensemble du secteur de l’habillement de la concurrence de la vente en ligne.

En septembre, le groupe avait lancé un plan de restructuration qui prévoyait la fermeture de deux tiers de ses magasins en France et la suppression de plus de 250 emplois, avant de renoncer à ce projet avec l’arrivée d’une nouvelle direction et l’annonce de la recherche d’un repreneur.

L’enseigne a fermé tous ses magasins en Chine et en Belgique et a annoncé au Royaume-Uni un important plan de restructuration portant sur la fermeture de 60 magasins et la suppression de 980 emplois.

mpf/bfa/nth