Hamon évalue à « autour de 35 mds EUR » le coût du revenu universel

PARIS, 9 mars 2017 (AFP) – Benoît Hamon, candidat PS à l’élection présidentielle, évalue à « autour de 35 milliards d’euros » le coût annuel du revenu universel, sa mesure-phare dont il dévoile jeudi une nouvelle mouture.

Combien coûterait cette mesure ? « Autour de 35 milliards d’euros », chiffre dans Le Monde le candidat à propos de cette mesure, qui avait été estimée, dans une première mouture, à 350 milliards d’euros par l’Institut Montaigne.

Le versement automatisé de 600 euros par mois « pour tous les Français pauvres » est conservé et prévoit d’être étendu « à tous les travailleurs, quel que soit leur statut, salarié ou indépendant, dès le 1er janvier 2018 », explique M. Hamon.

Autre étape dans la mise en place du revenu: sa généralisation à tous et son augmentation à 750 euros qui sera décidée dans « une conférence sociale qui préparera ces décisions, en s’appuyant sur les bénéfices constatés lors de la première étape et en fonction de la trajectoire des finances publiques », précise le candidat.

En déplacement mardi à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Benoît Hamon avait déjà promis qu’il annoncerait les coûts qui seraient « de nature à rassurer ceux qui imaginaient qu’on allait ruiner l’Etat ».

lt/mat/cj