Handicap: feu vert définitif du Parlement à un meilleur accès à la prestation de compensation

PARIS, 26 février 2020 (AFP) – Le Parlement a adopté définitivement mercredi, par un ultime vote unanime du Sénat, une proposition de loi LR visant à améliorer l’accès à la prestation de compensation du handicap (PCH), qui permet la prise en charge de certaines dépenses liées au handicap.

Les sénateurs ont adopté sans modifications, en deuxième lecture, le texte porté par Alain Milon (LR), président de la commission des Affaires sociales du Sénat, dans sa version amendée par l’Assemblée nationale.

Créée par la loi de 2005, cette aide personnalisée bénéficie actuellement à quelque 290.000 personnes, selon les rapporteurs, pour un coût global de 1,9 milliard d’euros.

Les aides humaines représentent la majeure partie des montants accordés, suivies des aides techniques, des aménagements du logement ou du véhicule, ou encore des frais de transport.

La proposition de loi supprime une des « barrières d’âge » liée à la PCH: actuellement les demandeurs doivent être âgés de moins de 60 ans. Mais si le handicap a été reconnu avant cet âge, la limite d’âge est repoussée à 75 ans. C’est cette limitation que le texte supprime, une disposition qui concerne « autour de 10.000 personnes », selon la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel.

Autre mesure importante prévue par le texte, l’attribution à vie de la PCH dès lors que le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement.

Le rapporteur Philippe Mouiller (LR) a salué « une nouvelle avancée en faveur des personnes handicapées et de leur famille », mais a souligné « l’ampleur des défis restant à relever ».

Ce texte « va changer concrètement la vie des personnes en situation de handicap », a souligné Mme Cluzel.

La secrétaire d’Etat a également rappelé que la PCH serait étendue l’an prochain de manière à couvrir les aides à la parentalité, comme l’assistance apportée par un tiers à un parent handicapé pour s’occuper de son jeune enfant. C’est l’une des mesures annoncées par Emmanuel Macron à l’occasion de la Conférence nationale du handicap (CNH) le 11 février.

vm/bap/cbn