Hausse de la CSG: un syndicat de médecins demande des mesures de compensation

 PARIS, 1 septembre 2017 (AFP) – Le premier syndicat de médecins libéraux (CSMF) demande vendredi au gouvernement des mesures pour compenser la hausse de la CSG, faute de quoi le respect des tarifs par les médecins installés en secteur 1 (tarif Sécu) serait remis en question.

« Le contrat conventionnel entre les médecins libéraux et l’Assurance maladie repose sur un accord donnant-donnant: le respect des tarifs conventionnels en secteur 1 contre la prise en charge des cotisations sociales (cotisations maladie et une part des cotisations retraite) », explique le syndicat dans un communiqué.

Or, la hausse de la CSG de 1,7 point, qui doit être compensée par une baisse des cotisations salariales en 2018, « risque de se traduire en double peine pour les médecins de secteur 1 », estime la CSMF. « Non seulement ils vont subir la hausse de la CSG, mais ils perdront en plus leur principal avantage conventionnel », poursuit-elle.

Le syndicat « appelle le gouvernement à expliquer quelles mesures de compensation » seront mises en place pour les médecins de secteur 1 qui « ne peuvent accepter une augmentation de leurs charges induite par la hausse de la CSG, sans contrepartie, à l’instar des salariés ».

« Dans le cas contraire, l’engagement du respect des tarifs conventionnels deviendrait de facto caduc », conclut-il.

est/ao/fm