Hôpital: prime Covid de 1.500 euros dans 40 départements (ministère)

PARIS, 13 mai 2020 (AFP) – Les personnels hospitaliers de 40 départements recevront le montant maximal de la prime promise par le gouvernement en récompense de leurs efforts durant l’épidémie de coronavirus, soit 1.500 euros net, a indiqué mercredi le ministère de la Santé à l’AFP.

Ces départements sont essentiellement ceux du nord et de l’est du pays, où se situent les régions les plus durement frappées par le Covid-19.

Tous ceux d’Ile-de-France (8 départements), Grand Est (10), Bourgogne-Franche-Comté (8) et Hauts de France (5) sont ainsi inclus dans la liste.

Quatre départements d’Auvergne-Rhône-Alpes (Drôme, Loire, Rhône, Haute-Savoie) y figurent également, ainsi que l’Eure-et-Loir, les Bouches-du-Rhône, les deux départements de Corse et Mayotte.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, avaient annoncé mi-avril une prime de 1.500 euros « net de tout » – sans cotisations ni impôts – pour les personnels des hôpitaux « dans les départements les plus touchés ».

En dehors de ces zones, « les agents ayant travaillé dans les services Covid+ des hôpitaux de référence percevront également la prime de 1.500 euros », tandis que ceux « des autres services percevront une prime de 500 euros », rappelle le ministère.

M. Véran avait affirmé que ces sommes seraient payées « dès le mois de mai », mais le versement reste suspendu à la parution d’un décret en précisant les modalités

Ce texte « est sur le point d’être signé », a assuré mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, évoquant un règlement « sur les paies de mai ou juin ».

gbh/cel/pb