Intérim:accord de branche sur la sécurité et la santé au travail

PARIS, 9 mars 2017 (AFP) – Un accord sur la sécurité et la santé au travail dans le secteur de l’intérim a été conclu entre quatre syndicats et Prism’Emploi, l’organisation patronale de la branche, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

La CGT de l’intérim, première organisation du secteur (33%), a signé jeudi cet accord de branche qui comporte des « avancées importantes » pour les salariés intérimaires, a-t-on appris auprès du syndicat.

Selon Prism’Emploi, la CFDT, FO et la CFTC se sont aussi déclarés signataires de ce texte, fruit d’une négociation engagée depuis plusieurs années. Le dernier accord sur le sujet datait du 26 septembre 2002.

Cet accord « vise à renforcer le rôle des salariés permanents en s’appuyant sur un référentiel de compétences sur la sécurité, fournir un cadre de mise en place d’une amélioration de la qualité de vie au travail et à faciliter le retour à l’emploi des salariés intérimaires victimes d’un accident de travail », a indiqué l’organisation patronale à l’AFP.

La CGT de l’intérim revendique de longue date une amélioration de la prise en compte de la sécurité pour les salariés du secteur, où la fréquence des accidents du travail est beaucoup plus élevée que dans l’ensemble de la population salariée.

Même si une baisse de 3,7% a été enregistrée en 2015, l’indice de fréquence s’est encore établi à 44,8 accidents avec arrêt pour 1.000 salariés (contre 33,9 pour l’ensemble des salariés), selon l’assurance maladie – risques professionnels.

« Les jalons sont posés », s’est félicité André Fadda (USI-CGT), en soulignant que ces avancées avaient été « arrachées par la mobilisation » de la CGT de l’intérim mais « aussi des syndicats CGT des entreprises utilisatrices ».

La CGT, pour qui ces avancées sont « un point d’appui pour les étapes à venir », restera « vigilante » quant à la mise en oeuvre de ces dispositions « au sein de chaque entreprise de travail temporaire »

Fin 2016, l’intérim comptait 653.200 salariés selon l’Insee, 728.700 selon Pôle Emploi.

sp/cel/ide