La CGT appelle les greffiers à bloquer le tribunal de Bobigny le 10 octobre

BOBIGNY, 5 octobre 2017 (AFP) – Face à « l’explosion de la souffrance au travail », la CGT a appelé les fonctionnaires du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) à faire grève mardi prochain pour empêcher la tenue des audiences, a-t-elle annoncé jeudi dans un communiqué.

Cet appel au « blocage » de la CGT, voté en assemblée générale jeudi, concerne les greffiers ainsi que le personnel administratif et technique du deuxième tribunal de France. Il s’inscrit dans le cadre de la journée d’action de la fonction publique prévue mardi et s’accompagne d’un appel à « se rassembler en masse » devant l’administration centrale du ministère de la Justice, dans le XIXe arrondissement de Paris.

« Il y a deux ans, les magistrats ont poussé une gueulante et ont obtenu un renfort, mais nous, le ministère nous fait lanterner depuis deux ans », a déploré auprès de l’AFP Cyril Papon, secrétaire général adjoint de la CGT des chancelleries et services judiciaires.

La CGT (majoritaire) dénonce notamment l’insuffisance des effectifs des agents – 330 contre un effectif théorique de 378 -, confrontés à une surcharge de travail.

La réduction des délais de traitement des affaires s’est faite « au prix d’une intensification du travail » qui a entraîné des « arrêts maladie en cascade », a précisé M. Papon, greffier au TGI depuis 7 ans.

Selon lui, cette « pression mentale pèse surtout sur les jeunes collègues qui n’ont même pas le temps d’être formés à leur sortie d’école ». Et sur les fonctionnaires du service d’exécution des peines qui « n’arrivent même plus à gérer l’urgent ».

L’appel à la grève est « pour nos conditions de travail mais aussi parce qu’on a conscience que le travail n’est pas satisfaisant pour les usagers du service public » qui pâtissent de délais trop longs, a ajouté Cyril Papon.

Parmi les autres revendications de la CGT figure l’obtention de « matériel » comme du papier, des stylos ou des cartouches d’encre, mais aussi « que la juridiction ne cache pas les problèmes lors de visites officielles, parcours balisé sur lequel tout est enlevé, nettoyé et assaini ».

evs/blb/cam