La CGT et Force ouvrière relativisent la baisse du chômage en mars

PARIS, 27 avril 2016 (AFP) – La CGT a pointé mercredi derrière la forte baisse du chômage en mars une « dégradation de la qualité de l’emploi » et FO n’y voit qu' »une très légère inflexion ».

« Si les chiffres du chômage peuvent apparaître très bons pour le mois de mars 2016, une analyse plus fine montre la dégradation de la qualité de l’emploi », a estimé la CGT dans un communiqué en observant la hausse des demandeurs d’emploi ayant une petite activité.

C’est la marque d' »une nouvelle évolution négative de la précarité dont souffrent nombre de salariés et qui coûte très cher à l’assurance chômage et à la société », selon la confédération dirigée par Philippe Martinez.

Pour Force ouvrière, le recul des demandeurs d’emploi sans activité (-60.000) en mars « paraît relativement positif ». « Malheureusement cette diminution n’est pas de mise pour l’ensemble des catégories de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi », souligne le syndicat dans un communiqué en citant la hausse des personnes en activité réduite.

« Ainsi, la situation sur le marché de l’emploi s’avère donc encore extrêmement compliqué pour les personnes privées d’emplois qui n’ont toujours pas d’opportunités d’emplois à durée indéterminée et à temps plein », fait valoir FO.

« Cela renforce l’exigence de faire changer les comportements des employeurs quant à l’utilisation abusive des contrats courts », ajoute le syndicat de Jean-Claude Mailly.

db/juc/