La CGT lance une pétition sur le pouvoir d’achat et le travail

PARIS, 18 décembre 2018 (AFP) – La CGT a mis en ligne une pétition contre la « vie chère » et pour « redonner toute sa valeur au travail », réclamant notamment une augmentation des salaires, des minima sociaux et, pour les fonctionnaires, du point d’indice, qu’elle compte soumettre au gouvernement, a-t-elle annoncé mardi.

« C’est un des outils que nous avons mis en place pour nos mobilisations actuelles », a expliqué Pascal Fournet, membre du comité exécutif de la CGT, qui utilise très rarement des pétitions pour porter ses revendications.

Une fois que le nombre de signataires sera « suffisant », la CGT prévoit d' »interpeller le gouvernement », a-t-il souligné, sans donner d’objectif chiffré.

« Pour lutter contre la vie chère », la CGT invite les signataires à revendiquer, notamment, l’augmentation des salaires, des minima sociaux, du point d’indice des fonctionnaires, des pensions, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, l’amélioration des conditions de travail, de travailler « tous, mieux et moins », des droits à la retraite à taux plein à 60 ans, avec une pension égale à 75% du salaire et « en aucun cas inférieure au Smic ».

La pétition, qui recueillait un peu plus de 1.200 signatures mardi en fin d’après-midi, est consultable à l’adresse https://www.cgt.fr/petition/nos-besoins-doivent-etre-entendus-je-signe.

bow/cel/phc