La fraude détectée à la Sécu a encore augmenté en 2015 de 17%

PARIS, 14 septembre 2016 (AFP) – La fraude détectée à la Sécurité sociale a atteint 1,009 milliard d’euros en 2015, en hausse de 17,35% par rapport à 2014, avec des augmentations dans toutes les branches (maladie, retraites, famille), selon des chiffres gouvernementaux publiés mercredi.

Ce montant représente plus du double par rapport à 2011, où la fraude avait atteint 482,8 millions d’euros, montrent ces statistiques du Comité national de lutte contre la fraude.

Elles ont été présentées lors d’une conférence de presse à Bercy sur le lancement d’un plan triennal de lutte contre la fraude.

La hausse de la fraude détectée est « le fruit de la poursuite de la professionnalisation des agents impliqués dans la lutte » contre ce phénomène, de « l’amélioration des techniques d’investigation » et « de ciblage des contrôles », selon ce comité.

Par branche, l’assurance maladie enregistre une hausse de 18% à 231,5 millions d’euros, principalement liée aux usurpations d’identité.

La branche famille relève l’équivalent de 247,8 millions d’euros de fraude, en hausse de 18,2%, un chiffre qui avait été dévoilé par la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) en juillet. Il s’agit, le plus souvent, de fraude par omission ou de fausses déclarations. A nouveau, la fraude concerne principalement le RSA (62% du nombre total des fraudes), ainsi que les aides au logement (21%).

Les redressements opérés par l’organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale (Acoss) ont atteint 462 millions d’euros, en hausse de 15,34%.

Dans la branche retraite, la fraude a grimpé de 24% à 14,7 millions d’euros en 2015.

De son côté, la fraude fiscale a dépassé la barre de 20 milliards d’euros l’an dernier, atteignant 21,2 milliards, en hausse de 10% par rapport à 2014, rappelle le comité.

Côté douanes, les résultats en matière de redressement des droits et taxes ont également atteint un nouveau record historique, à 377,4 millions d’euros (+5,7%).

bow-vab/cel/sd