La Mutualité française appelle à débattre sur le « rôle » des mutuelles dans les soins

PARIS, 23 juin 2016 (AFP) – Le président de la Mutualité française, Etienne Caniard, a appelé jeudi les pouvoirs publics à se saisir du débat sur le « rôle » que doivent occuper les complémentaires santé dans le remboursement des soins, estimant que la Sécurité sociale « ne suffit plus ».

« Nous voulons que s’ouvre enfin le débat sur le rôle et la part des complémentaires, la valeur ajoutée des différents acteurs », a plaidé Etienne Caniard devant le Premier ministre lors de l’assemblée générale de la fédération à Paris.

« Les mutuelles sont devenues indispensables. La Sécurité sociale ne suffit plus, c’est une réalité, même si beaucoup le regrettent (…), dans cette salle plus qu’ailleurs », a défendu le président de la Mutualité à quelques heures de la fin de son mandat.

Devant la ministre de la Santé, Marisol Touraine, M. Caniard a regretté que « les véritables sujets » comme « l’augmentation du reste à charge, le rôle et la part des complémentaires santé ainsi que les difficultés d’accès aux mutuelles soient « souvent évités et contournés ».

« L’organisation de l’offre de soins, l’architecture de la protection sociale reste étrangement figée, notamment sous le poids de l’inertie des acteurs et parfois des pesanteurs institutionnelles », a pointé M. Caniard, visant notamment, sans les citer, les syndicats de médecins libéraux opposés à la généralisation du tiers payant (dispense d’avance de frais) ou aux centres de santé développés par les mutuelles.

Le représentant des Mutuelles a également fait part de ses « inquiétudes » concernant la réforme « des contrats responsables » qui permettent aux mutuelles de profiter d’avantages fiscaux en échange d’un plafonnement des remboursements (optiques, dépassements d’honoraires) ou encore de l’entrée en vigueur le 1er janvier dernier de la complémentaire santé en entreprise, pointant « une concurrence qui porte plus sur les prix que les contenus des contrats ».

La fédération de la Mutualité française, qui regroupe 426 mutuelles et revendique 18 millions d’adhérents, doit élire jeudi son nouveau président. Thierry Beaudet, président de la MGEN (Mutuelle de l’éducation nationale) est le seul candidat à la succession de M. Caniard.

est/cel/ide