La stratégie de prévention en santé sera discutée à partir du 12 septembre (Buzyn)

PARIS, 5 septembre 2017 (AFP) – La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé mardi qu’elle lancerait le 12 septembre une concertation sur sa « stratégie nationale de santé », dont la prévention sera l’axe central.

« La première version de la future +stratégie nationale de santé+ va être proposée à la concertation à partir du 12 septembre » et « sera rendue publique », a-t-elle déclaré lors d’une intervention à l’occasion de l’université d’été de la Fédération hospitalière de France (FHF).

A l’issue de la concertation, le projet sera transcrit dans un décret « fin décembre », « nous avons capacité de lever un certain nombre de modes organisationnels sans passer par une loi », a-t-elle précisé.

Au dernier conseil des ministres, le 30 août, Mme Buzyn avait présenté les principaux objectifs de cette future stratégie de prévention en santé: « la promotion d’une alimentation saine et de l’activité physique, la prévention des maladies infectieuses, la lutte contre les conduites addictives, la promotion de la santé mentale, d’un environnement et de conditions de travail favorables à la santé, l’amélioration du dépistage et la prévention de la perte d’autonomie ».

« Une attention particulière sera apportée aux enfants et aux jeunes », avait-elle souligné.

Autre priorité de la ministre, le plan de lutte contre les déserts médicaux, rebaptisé « lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès aux soins », sera lui présenté « début octobre ».

Pour lutter contre les déserts médicaux, le gouvernement a promis de doubler le nombre de maisons de santé en cinq ans.

Le futur plan « sera un plan complexe car la solution est complexe. Il faut oser le dire, il n’y a pas de méthode miracle pour lutter contre les déserts médicaux », a-t-elle dit en rappelant son « opposition aux méthodes coercitives pures » concernant l’installation des médecins.