Laïcité: une formation pour tous les fonctionnaires et des « référents » (Girardin)

PARIS, 9 décembre 2016 (AFP) – Pour ne pas laisser dans « l’angoisse » les fonctionnaires, tous les agents recevront « à leur arrivée » une formation au respect de la laïcité et un « référent » de « proximité » sera joignable pour répondre à toute question, a annoncé vendredi la ministre Annick Girardin.

Invitée de RMC, la ministre a explicité son intention de mettre en oeuvre « immédiatement » six des vingt propositions de la commission dite laïcité mise en place au printemps, dont le rapport doit être rendu public vendredi.

Elle a notamment cité la préconisation d’une formation initiale obligatoire « à tous les niveaux pour tous les fonctionnaires », en « faisant des cas pratiques, en rappelant la loi ». « Je souhaite qu’il y ait un référent laïcité dans toutes les administrations, qui puisse être joignable, de proximité » pour que quand un agent « a une question », il ait « tout de suite une réponse ». Cet « accompagnement, c’est essentiel » car « les agents sur le terrain me disent soit on a personne, soit on a contre-ordre », a-t-elle ajouté.

La laïcité est « bien appliquée dans la fonction publique et ne pose pas, en règle générale, de problème » mais le « ressenti » des agents est « assez négatif », ils « connaissent un certain nombre d’angoisses, un sentiment d’abandon », affirme Mme Girardin.

La ministre a cité quelques exemples de situations: « à la piscine, la demande d’un couloir spécifique pour une femme, à l’hôpital qu’un enfant garde la kippa alors qu’il va rentrer en salle chirurgicale » ou encore « un agent public qui vient travailler avec deux énormes boucles d’oreilles en forme de croix ».

Face à ces expressions religieuses, « d’abord il y a le droit » et puis « le bon fonctionnement du service, tous les sujets médicaux, la survie du patient ou les questions d’hygiène et sécurité », a-t-elle dit.

shu/ac/DS