L’amortissement de certaines dépenses de formation est intégré au plan comptable

PARIS, 30 avril 2020 – Quelques dépenses de formation peuvent désormais être amorties, et donc lissées sur plusieurs exercices, comme le prévoit une évolution du plan comptable général (PCG). Un arrêté du 22 avril 2020 vient en effet d’homologuer un règlement de l’autorité des normes comptables (ANC) du 18 décembre 2019, qui entrouvre la porte à l’assimilation des dépenses de formation à des investissements dans les compétences pouvant être amortis.

Le nouveau PCG autorise en effet les entreprises à comptabiliser en charges « les frais externes afférents à des formations nécessaires à la mise en service » d’une immobilisation, qu’il s’agisse d’un bien corporel ou incorporel. Autrement dit, un employeur formant ses salariés à l’utilisation d’une nouvelle machine ou d’un nouveau logiciel pourra amortir et donc étaler sur plusieurs exercices les coûts de formation.

En outre, il donne la possibilité aux entreprises de détailler et donc de valoriser leurs dépenses de formation en annexe de leurs comptes.