L’Assemblée marque symboliquement à 15h35 les inégalités salariales femmes/hommes

 PARIS, 6 novembre 2018 (AFP) – L’Assemblée nationale a marqué mardi symboliquement à 15h35 le moment où les Françaises travaillent « gratuitement » compte tenu des écarts de salaire avec les hommes, le président Richard Ferrand (LREM) affirmant que « le combat continue ».

« Mes chers collègues, permettez-moi de vous rappeler qu’aujourd’hui 6 novembre, 15h35, alors que l’inégalité salariale entre les femmes et les hommes persiste, cela signifie qu’à travail équivalent et à compétences égales, une femme travaillerait gratuitement par rapport à un homme », a déclaré M. Ferrand depuis le perchoir pendant la séance de questions au gouvernement.

C’est « illégal depuis la loi du 22 décembre 1972 », a-t-il ajouté, sous les applaudissements debout d’une grande partie des députés, avant de lancer: « Mes chers collègues, le combat continue ».

L’écart de salaires entre hommes et femmes est de 9% à travail égal et de 25% sur l’ensemble de la carrière, selon des chiffres publiés sur le site internet du ministère du Travail.

chl/reb/dch/nm