Le Covid-19 indemnisé « au rabais » comme maladie professionnelle, dénoncent deux associations

PARIS, 22 avril 2020 (AFP) – L’indemnisation au titre de la maladie professionnelle des soignants victimes du Covid-19 est « une promesse de dupe », dénoncent deux associations en pointe sur le sujet, la Fnath et l’Andeva, dans un communiqué mercredi.

Le Covid-19 sera reconnu de façon « automatique » comme maladie professionnelle pour le personnel soignant, mais pas pour les autres catégories de travailleurs, qui devront se soumettre aux procédures classiques, a indiqué mardi le ministre de la Santé Olivier Véran devant l’Assemblée nationale.

« Nous sommes loin du compte », dénoncent la Fnath (association des accidentés de la vie) et l’Association nationale des victimes de l’amiante. « Le personnel soignant bénéficiera d’une reconnaissance automatique en maladie professionnelle, et les autres devront engager des procédures longues, coûteuses, et vraisemblablement vouées à l’échec ».

La Fnath et l’Andeva « dénoncent le mépris affiché par le gouvernement avec une indemnisation au rabais pour ceux qui ont risqué jusqu’à leur vie pour assurer à une population confinée une garantie de soin, d’alimentation et de livraison ».

« Après les éloges et les engagements du président de la République à propos de ces +soldats de 1ère et 2e ligne+, c’est une bien piètre reconnaissance que la Nation leur réserve », concluent les deux associations, qui « souhaitent rencontrer au plus tôt le ministre de la Santé et la ministre du Travail pour trouver une solution plus satisfaisante pour les victimes ».

mpf/bfa/map