Le procès en appel des huit ex-Goodyear condamnés fixé au 19 octobre (justice)

LILLE, 14 mars 2016 (AFP) – Le procès en appel des huit ex-salariés de Goodyear, condamnés en janvier à 9 mois de prison ferme pour séquestration de deux cadres, se tiendra le 19 octobre à Amiens, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

« Le procès débutera le 19 à 09H00 du matin et devrait durer toute la journée. Si besoin, nous pouvons prévoir de déborder sur le 20 octobre », a affirmé à l’AFP le parquet général d’Amiens.

L’avocat des prévenus, Fiodor Rilov, s’est pour sa part dit « farouchement déterminé à obtenir la relaxe pour ces hommes injustement condamnés ».

Alors qu’en première instance l’audience avait débuté dans l’après-midi pour se terminer tard dans la soirée, Me Rilov s’est dit satisfait que le procès puisse se tenir sur deux jours: « C’est une proposition qui nous semble être en parfaite adéquation avec les enjeux, cela va permettre de traiter du fond de l’affaire. »

Les huit anciens salariés avaient été condamnés en janvier à neuf mois de prison ferme pour la séquestration durant 30 heures de deux cadres dirigeants de l’entreprise, en 2014, dans les locaux de l’usine de pneumatiques, une décision de justice inédite en France. Ils s’insurgeaient contre la fermeture annoncée de l’entreprise de 1.143 salariés.

Depuis, plusieurs rassemblements de soutien ont été organisés en France. La prochaine manifestation est prévue le 31 mars à Paris, pour exiger à la fois le retrait des poursuites et celui du projet de loi travail.

La pétition de soutien lancée sur le site change.org (www.change.org/p/fran%C3%A7ois-hollande-l-appel-des-goodyear) a à ce jour récolté plus de 166.300 signatures.

dac-rl/bap/bma