Le Québec annule ses journées de recrutement à Paris par prudence

MONTRÉAL, 18 novembre 2015 (AFP) – Le Québec a annulé les journées de recrutement qui devaient se dérouler samedi et dimanche à Paris, en raison de l’état d’urgence et par mesure de prudence, a déclaré mercredi le ministre québécois de l’Emploi Sam Hamad.

« Etre prudent ça fait partie de la guerre contre les terroristes et on n’a pas à prendre des risques pour nos Québécois », a dit le ministre, cité par les médias locaux.

Mardi, la délégation du Québec à Paris avait averti qu’en raison du « contexte tragique des derniers jours », elle annulait les rencontres entre employeurs québécois et candidats français à l’immigration des 21 et 22 novembre à Paris.

Véritable foire à l’embauche, cette annulation a fait quelques déçus et le Québec s’est attiré parfois de vives critiques sur les réseaux sociaux.

« Devons-nous arrêter de vivre? On va de déception en déception depuis vendredi et nous voilà privés de nos projets », déplore une jeune fille sur Facebook.

« Annuler les événements prévus c’est en quelque sorte reconnaître que les terroristes ont gagné! », ou « Le Canada nous soutient, mais de loin… » ou tout simplement « dégoûté », sont les autres messages postés sur la page Facebook des Journées Québec.

D’autres en revanche disant comprendre la situation exceptionnelle voulaient savoir si les entreprises qui les avaient convoqués sur Paris allaient les contacter afin de poursuivre le processus de recrutement.

Pour cette édition, près de 10.000 inscrits devaient rencontrer 400 entreprises québécoises, et « certains candidats pourraient être contactés par des employeurs intéressés par leur candidature », a indiqué la délégation de la province francophone.

« C’est juste un arrêt temporaire compte tenu de la situation très critique en France », a souligné Sam Hamad en renvoyant les candidats à une prochaine session.

mbr/jl/bdx