Le remaniement ministériel en bref

PARIS, 11 février 2016 – Départs de Laurent Fabius, Sylvia Pinel et Marylise Lebranchu, entrées des écologistes Jean-Vincent Placé, Emmanuelle Cosse, et du radical Jean-Michel Baylet…Tels sont les principaux changements au sein du gouvernement toujours dirigé par le Premier ministre Manuel Valls, à la suite du remaniement ministériel annoncé par l’Elysée, ce jeudi 11 février.

Ainsi, le gouvernement enregistre les départs de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, Mme Sylvia Pinel, ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité, Mme Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation et de la fonction publique et Mme Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication.

Ministres

Concernant le social, sont nommés ministres :

– Mme Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé ;

– M. Jean-Michel Baylet, ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales ;

– Mme Emmanuelle Cosse, ministre du logement et de l’habitat durable ;

– Mme Audrey Azoulay, ministre de la culture et de la communication ;

– Mme Laurence Rossignol, ministre de la famille, de l’enfance et des droits des femmes ;

– Mme Annick Girardin, ministre de la fonction publique

– M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international.

Secrétaires d’Etat

Parmi les portefeuilles liées au social, les personnalités suivantes sont nommées secrétaires d’Etat et participent au conseil des ministres pour les affaires relevant de leurs attributions :

– Mme Ericka Bareigts, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité réelle ;

– M. Jean-Vincent Placé, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification ;

– M. André Vallini, secrétaire d’Etat auprès du ministre des affaires étrangères et du développement international, chargé du développement et de la francophonie ;

– M. Alain Vidalies, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, chargé des transports, de la mer et de la pêche ;

– Mme Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion ;

– Mme Pascale Boistard, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de l’autonomie ;

– Mme Clotilde Valter, secrétaire d’Etat auprès de la ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage ;

– Mme Estelle Grelier, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales, chargée des collectivités territoriales ;

– Mme Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat auprès du ministre de ville, de la jeunesse et des sports, chargée de la ville.

Les fonctions des autres membres du gouvernement liées aux question sociales ne changent pas. Ainsi Myriam El Khomri reste ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue social, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Michel Sapin, ministre des Finances et des comptes publics.